L’influence de la maltraitance psychique pendant l’enfance

Maltraitance - Troubles bipolaires

Selon les dernières études, la part des facteurs génétiques qui joue un rôle dans l’apparition du trouble bipolaire et qui se transmettent entre les générations est estimée entre 60 et 65%. La part restante est donc attribuée aux facteurs environnementaux. Parmi eux, la maltraitance infantile qui est un facteur déclenchant mais aussi, un facteur aggravant de la maladie. Lumière sur les dernières études faisant le lien entre bipolarité et traumatismes vécus pendant l’enfance.

Lire la suite

Un gène commun pour la schizophrénie et le trouble bipolaire

schizophrenie-troubles-bipolaires-gene

Existe-t-il des points communs entre la schizophrénie et la maladie bipolaire ? D’après une nouvelle étude parue dans la revue Journal of neurosciences, ces psychoses présentent une défaillance touchant le même gène. Focus sur une étude très encourageante pour mieux comprendre ces maladies.

Lire la suite

Pathologies auto-immunes : un lien avec la bipolarité ?

Bipolarité et auto-immunité

La bipolarité touche près de 7% de la population française et il est admis que 40% des dépressifs sont des bipolaires qui s’ignorent. Afin de diagnostiquer plus précocement ce trouble de l’humeur, les recherches cliniques s’orientent massivement sur l’identification des facteurs aggravant le risque de survenue de la maladie. Récemment, des chercheurs de Taiwan ont montré que les patients atteints d’une pathologie auto-immune ont deux fois plus de risque de développer un trouble bipolaire que ceux ne souffrant pas de ce type d’affection. Eclairage.

Lire la suite

Un risque avéré pour les jeunes consommateurs de cannabis

Hypomanie - risque - cannabis

On savait déjà qu’il existait un lien entre la consommation de cannabis et le risque d’apparition de la schizophrénie . Mais cette drogue joue-t-elle également le rôle de facteur aggravant dans la survenue des troubles bipolaires ? En étudiant les données disponibles de plus de 3300 jeunes, une équipe de chercheurs britanniques a montré que fumer du cannabis très régulièrement pendant l’adolescence augmente le risque d’apparition des symptômes de bipolarité dès l’âge de 22 ans.

Lire la suite