Bipolarité et troubles du rythme circadien

Jul 7, 2016 par

Rythme circadien bipolarité

Des anomalies du rythme circadien pourraient être liées aux troubles bipolaires selon l’étude de Pantazopoulos H. et al, parue le 16 avril 2016 dans Biological Psychiatry.

Une horloge interne au cœur du cerveau

Le rythme circadien est l’horloge interne qui régule le rythme biologique de l’organisme. Elle siège au cœur du cerveau, au niveau d’une structure appelée hypothalamus. Ses caractéristiques sont une variation cyclique (cycle de 24h) de la sécrétion d’hormones, facteurs, et autres paramètres physiologiques qui définissent la succession des périodes de veille et de sommeil.
L’étude de Pantazopoulos H. et al. met en évidence un lien existant entre les anomalies du rythme circadien et la variation de production de neurotransmetteurs spécifiques (composé chimique permettant la transmission d’un message nerveux, d’un neurone à l’autre), chez les personnes bipolaires.

Bipolarité, rythme circadien et somatostatine

Le lien entre bipolarité et troubles du rythme circadien est connu depuis de nombreuses années, mais l’on ignore comment l’altération du rythme circadien contribuerait à certains types de symptômes dans cette maladie.
L’étude de Pantazopoulos H. et al. suggère que la somatostatine, un neurotransmetteur dont l’expression varie au cours du cycle circadien, jouerait un rôle clé dans la schizophrénie et le trouble bipolaire.
La somatostatine est impliquée dans la régulation de l’anxiété et de la dépression au niveau de l’amygdale, une structure du cerveau impliquée dans l’anxiété et le stress. Ces symptômes sont courants dans ces deux maladies.

Symptômes d’anxiété liés au dysfonctionnement circadien

Les scientifiques de l’hôpital McLean ont examiné 42 cerveaux humains en post-mortem, dont 15 patients bipolaires, 12 patients schizophrènes et 15 sujets témoins.
L’analyse des cerveaux des trois groupes de patients a révélé que les neurones produisant de la somatostatine étaient présents en quantité réduite chez les sujets bipolaires et schizophrènes comparativement aux sujets témoins.
L’expression de la somatostatine dans l’amygdale humaine est le reflet d’un bon fonctionnement du rythme circadien. En effet, en début de matinée (moment de l’éveil), son expression augmente chez les sujets sains. Chez les personnes atteintes d’un trouble bipolaire, cette expression circadienne de la somatostatine est altérée, ce qui signifie que son expression diminue au moment de l’éveil.
La forte diminution de somatostatine en début de matinée chez les personnes bipolaires serait corrélée, selon les chercheurs, à des symptômes sévères de dépression et d’anxiété habituellement présents chez les personnes souffrant de troubles de l’humeur.
Les résultats de l’étude permettent d’émettre l’hypothèse que les pics d’anxiété matinaux chez les personnes bipolaires, liés à une dérégulation du rythme circadien, dépendraient donc de l’expression de somatostatine diminuée dans l’amygdale.

Pistes thérapeutiques

Des études précliniques ont montré qu’il était possible de soigner les troubles du rythme circadien par la luminothérapie chez l’animal. Il s’agirait peut-être d’une piste pour une thérapie éventuelle permettant de corriger les anomalies de rythme circadien chez les patients bipolaires.

Yasmine Z., Journaliste Scientifique


Sources :
McLean Hospital Releases New Findings Linking Abnormalities in Circadian Rhythms to Neurochemical Changes in the Brains of People With Bipolar Disorder. McLean Hospital. 31 mai 2016
Pantazopoulos H et al. Decreased Numbers of Somatostatin-Expressing Neurons in the Amygdala of Subjects With Bipolar Disorder or Schizophrenia: Relationship to Circadian Rhythms. Biological Psychiatry. 16 avril 2016

Yasmine Z.
Journaliste Scientifique.
Biologiste spécialisée en Pharmacologie Clinique.
Passionnée d’écriture, elle a un tempérament créatif et un style d’aplomb.
Rédige un contenu scientifique fiable avec des sources vérifiées en respect de notre charte HIC.

Laisser un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée.