Anxiété, un facteur de risque pour la maladie bipolaire ?

Jun 24, 2016 par

anxiete risque maladie bipolaireL’anxiété, souvent associée à la maladie bipolaire a fait l’objet d’une étude (Meier S. M.et al), parue le 05 juin 2016 dans le journal World Psychiatry, afin de déterminer le risque de présenter des troubles bipolaires pour les personnes souffrant de troubles anxieux.

Anxiété et Bipolarité

De nombreux troubles psychologiques existent chez les patients souffrant de maladie bipolaire. Ils font face à des troubles tels que l’anxiété, les désordres alimentaires, les troubles de la personnalité et l’addiction aux drogues.
L’anxiété est un trouble assez répandu chez les personnes bipolaires. Elle est souvent associée à une aggravation de la maladie et à une réponse au traitement plus difficile. Les troubles anxieux peuvent précéder l’apparition de la maladie bipolaire et pourraient constituer un facteur de risque à prendre en compte dans le diagnostic de cette maladie.

Trouble anxieux, un facteur de risque

L’étude de Meier S. M.et al s’est intéressée aux différents troubles anxieux en tant que facteurs de risque potentiels pour les troubles bipolaires sur un échantillon de population danoise de plus de 3 millions de personnes. Cet échantillon comportait 9000 personnes bipolaires, qui ont été suivies pour connaitre leurs troubles d’anxiété associés, dont l’agoraphobie, le trouble d’anxiété généralisée, le trouble obsessionnel compulsif, le trouble panique, le trouble de stress post-traumatique, la phobie spécifique et la phobie sociale.
Les résultats de l’étude ont montré que les patients souffrant de troubles anxieux seraient 9 fois plus à risque de développer des troubles bipolaires comparativement à la population générale. Ceci serait encore plus vrai pour deux types de troubles anxieux plus étroitement associés aux troubles bipolaires, le trouble d’anxiété généralisée et le trouble panique. Les patients présentant un diagnostic de trouble d’anxiété généralisée seraient 12 fois plus à risque pour les troubles bipolaires, que le reste de la population et 10 fois plus à risque pour les personnes souffrant de trouble panique.
Un dépistage des troubles de l’anxiété pourrait permettre l’identification de personnes à risque pour la maladie bipolaire. Si certains de ces troubles sont diagnostiqués, des traitements pourraient alors être mis en place de façon adaptée.

Yasmine Z., Journaliste Scientifique


Sources :
– Meier S. M.et al. Specific anxiety disorders and subsequent risk for bipolar disorder: a nationwide study. 5 Juin 2016
– Two Anxiety Disorders Tied to Bipolar Disorder. PsychCentral. 21 Juin 2016

Yasmine Z.
Journaliste Scientifique.
Biologiste spécialisée en Pharmacologie Clinique.
Passionnée d’écriture, elle a un tempérament créatif et un style d’aplomb.
Rédige un contenu scientifique fiable avec des sources vérifiées en respect de notre charte HIC.

Laisser un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée.